Ne me cherche pas là…
     
Ne me cherche pas là…
Ne me cherche pas là
où les vivants rendent visite
aux morts, ainsi qu’on les appelle.
Cherche-moi au fond des mers.
Dans les places,
dans un feu cœur,
parmi les chevaux, les chiens,
dans les rizières, le ruisseau,
ou auprès des oiseaux
ou réfléchie dans quelqu’un d’autre,
à remonter un dur chemin.

Pierre, semence, sel
Foulées de la vie. Cherche-moi là.
Vivante.

poème de Hilda Hilst
Traduit du portugais par Elisabeth Monteiro Rodrigues

Technique Cyanotype, 3,5 m x 1, 5 m sur papier. 2020.
Reproduction d'une porte de mausolée dans le cimetière de Recoleta à Buenos Aires sculptée par Chloë Charce.

À la mémoire de ma tendre Maria Quintanar
Top